Roundtable II

Pour une histoire des productions culturelles en Afrique : méthodologie et sources

Lundi, le 21 mars 2016, 09:00-10:30

Convenor: Odile Goerg (CESSMA Paris)

Panelists: Didier Nativel (Université Paris Diderot), Aline Pighin (Université Paris Diderot), Emmanuelle Spiesse (LAM Bordeaux)

Depuis quelque temps, les historiens se sont emparés d’objets autrefois étudiés par les anthropologues ou les historiens de l’art : chansons, pièces de théâtre, sculptures, expressions graphiques, monuments commémoratifs, films… En les inscrivant dans une profondeur historique, les historiens mettent en avant les conditions de leur émergence et contextualisent leur genèse ; ils les replacent ainsi dans la perspective d’un héritage tout en cernant la spécificité individuelle de chaque œuvre ou artiste. Le processus de création se trouve de fait réévalué ainsi que le statut des créateurs, dotés ou non officiellement de la position sociale d’artistes. Cet atelier souhaite interroger les méthodologies adoptées, les sources mobilisées ou les obstacles rencontrés en partageant des expériences de recherches appuyés sur des cas précis. Alors que les créateurs contemporains revendiquent autant leur insertion dans le monde que leur appartenance à un lieu, la question des filiations artistiques, des phénomènes de réemploi, récupération ou réactivation mais aussi celles des circulations prend une dimension particulière qu’il importe de questionner.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s